Passer S-OFF : Pourquoi le faire (ou pas) ?

m8-bootloader_1

Une des discussions récurrentes des forums dédiés au HTC One M8 (et aux smartphones HTC en général) concerne le fait de passer en S-OFF (sécurité off ») et des méthodes disponibles pour le faire. Discussions souvent conclues par la même déception pour le flagship HTC de 2014 : c’est possible et relativement facile, mais coûteux. En effet, depuis que le développement de Firewater (la première méthode qui permettait de passer le M8 en S-OFF) a été abandonné au profit de Sunshine – une nouvelle méthode plus facile et plus fiable, qui passe par l’installation et l’éxécution d’une application payante – il vous en coûtera 25 dollars (une vingtaine d’euros) pour passer votre M8 en S-OFF. La question légitime qui se pose alors est « est-ce que cela en vaut la peine? ». C’est à cette question que je vais tenter de répondre pour vous.

Que permet le S-OFF ?

Le S-OFF ouvre l’accès en écriture à la mémoire interne de façon absolument complète. Déverrouiller le bootloader et « rooter » l’appareil (ce que vous pouvez faire gratuitement), en revanche, ne vous permettra de modifier que le recovery et la partition système, mais le firmware (qui contient les drivers matériels, les « radios » GSM, 4G, Wifi & bluetooth, les drivers ADSP – audio) ainsi que toutes les informations de l’appareil liées à sa zone géographique (CID), à sa déclinaison de modèle (MID) et à son identité (Numéro de série, IMEI) resteront verrouillées et donc inaccessibles à moins de faire sauter cette deuxième barrière de protection. C’est exactement ce en quoi le S-OFF consiste.

Et en pratique ?

En pratique, l’accès au S-OFF va donc permet de « cloner » littéralement un téléphone à partir d’un autre – par exemple, transformer un One M8 SFR ou Orange en un modèle « nu » ou édition Google Play, dans le but de bénéficier des mises à jour dès leur déploiement par HTC et de supprimer les applications systèmes des opérateurs, qui sont souvent inutiles et gaspillent des ressources et/ou de la batterie. Pour cela, il faudra modifier le MID (Model ID), le CID (Carrier/Region ID), flasher le Hboot (partitionnement de la mémoire), le firmware, la ROM, et enfin le recovery correspondant au modèle souhaité. A partir, éviemment, d’un téléphone en tout point identique d’un point de vue matériel. Il existe des variantes pour certains opérateurs aux Etats-Unis (Verizon notamment) dont certains composants internes varient légèrement et pour lesquels l’opération de conversion risque de poser problème. En revanche, pour les modèles dits « GSM », incluant le modèle européen nu et les version opérateurs (Orange, SFR, Bouygues) la conversion reste faisable et assez facile.

Convertir par fichier RUU

A partir du moment où votre téléphone est S-OFF, vous pourrez en effet utiliser un fichier « RUU » (Rapid Upgrade Utility) qui va flasher tous les éléments nécessaires, et formate puis conditionne votre téléphone entièrement, en une seule opération. En S-ON, l’utilisation des RUU est également possible mais sous ces deux conditions uniquement : premièrement, le CID de votre appareil doit être conforme à celui du fichier RUU pour lequel il est prévu (c’est aussi le cas en S-OFF, mais sans importance, puisque vous pouvez modifier votre CID) ; deuxièmement, la version de firmware de votre appareil doit être inférieure à celle du RUU que vous souhaitez flasher. La plupart du temps, l’une ou l’autre de ces deux conditions posera problème.

S’affranchir du verrouillage SIM

Une autre raison de passer en S-OFF est de pouvoir modifier le système de manière plus importante que ce que vous permet le root. Par exemple, cela offre la possibilité de modifier le rendu audio (en changeant les drivers ADSP), ou encore de faire sauter le verrouillage SIM de votre version opérateur, en accédant à des fichiers plus « profonds » que la partition système (ROM).

Le trio ROM / Recovery / Firmware

Pour comprendre l’intérêt principal du S-OFF, enfin, il faut savoir que « l’intégrité » d’un système chez HTC dépend principalement du trio ROM + Recovery + Firmware. Pour appliquer une mise à jour par OTA, par exemple, il faut impérativement que les trois soient à la même version de build. Alors que le root permet de flasher et modifier les deux premiers, le troisième, lui, ne pourra être touché que sur un téléphone S-OFF. Si l’éligibilité de votre téléphone aux mises à jour n’est pas dans vos priorités, et si la configuration actuelle de votre appareil vous semble la meilleure possible, le S-OFF n’est clairement pas une nécessité pour vous et le déverrouillage du bootloader vous suffira à flasher des ROM customs tant que celles-ci restent compatibles avec votre version de firmware. Si vous souhaitez par la suite bénéficier à nouveau des mises à jour par OTA, il vous « suffira » de revenir en configuration stock (flasher la ROM et le recovery d’origine). C’est pourquoi en S-ON, il vous faudra TOUJOURS garder précieusement une sauvegarde de votre ROM – surtout si votre M8 est une version opérateur (les ROMs sont plus difficiles à trouver en ligne). Ainsi, vous pourrez toujours ramener votre M8 à son état d’origine et appliquer d’éventuelles mises à jour.

Au final…

Pour simplifier, disons-le : le S-OFF reste un truc de bidouilleur. C’est une option à considérer sérieusement si vous souhaitez expérimenter avec votre smartphone HTC, et surtout si vous êtes novice : le flash d’un RUU depuis fastboot reste un mode de dépannage et de « remise à neuf » relativement efficace, qui a sauvé plus d’un téléphone du hard brick. Songez-y avant de trouver votre M8 flambant neuf dans une situation difficile dont le S-OFF lui permettrait de sortir : ce moment venu, il sera très probablement impossible de lancer Sunshine.

Publicités

2 réponses à “Passer S-OFF : Pourquoi le faire (ou pas) ?

  1. Super article (comme d’habitude serais-je tenté de dire) !
    Seule chose que tu aurais pu préciser (surtout maintenant que Lollipop est sorti), c’est que Sunshine ne marche pour le moment que pour des M8 en 4.4.3 et certains en 4.4.4 (Hit or miss comme ils disent ^^).
    Il faudra attendre la version 3.0 pour les M8 en Lollipop et tous les 4.4.4 ! Pas de date à ma connaissance malheureusement…
    Jcase sur XDA : « Lollipop isn’t out for any of our m8’s , or ANY m7’s, AND , pretty much the cardinal rule here on XDA, is DON’T ask developers for ETA’s on their work. It’s rude and annoying. The news on 3.0 is- It’ll be here when when we are happy with it and release it, hopefully soon. »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s